Fosse à sédiments (TrapSol)

 

Ce projet permet de diminuer l’apport des sédiments qui se déversent dans le lac Lovering en provenance des nombreux fossés de drainage de rues. Ces sédiments provoquent un envasement important et, gorgés de phosphate et d’azote, ils favorisent la prolifération de plantes aquatiques. La solution consiste dans l’installation d’une fosse à sédiments, la « TrapSol », dans le lit des fossés en amont de l’embouchure sur le lac.

 

Un prototype de trappe à sédiments a été mis à l’essai dans un fossé au lac Lovering.  Dans sa version actuelle, la trappe a deux compartiments, l’eau et sédiments entrent par une ouverture faite au-dessus de la trappe et doivent passer par-dessus une séparation ce qui emprisonne les sédiments plus lourds dans le premier compartiment. Pour sortir de la trappe, l’eau doit passer à travers une membrane filtrante qui retient  les particules fines à l’intérieur du deuxième compartiment. Le ponceau au-dessus de la trappe sert à diriger l’eau vers l’aval dans l’éventualité où la trappe se remplit ou en présence d’un débit trop important. Pour la vidange, il s’agit d’ouvrir la fosse et d’en retirer les sédiments.  

De nouvelles « TrapSol » seront mises à l’essai au cours des prochains mois dans des fossés de dimensions différentes.

TrapSol avant Installation.jpg

Prototype d’une TrapSol

TrapSol Installé.jpg

TrapSol installée dans le lit du ruisseau